Etre un enfant… même à 17 ans !

C’est en octobre 2012 que ma formation BAFA a débuté. J’ai d’abord passé un entretien auprès d’un organisme formateur afin de savoir si j’avais les aptitudes pour devenir animatrice en ACM (Accueil Collectif de Mineurs). C’est quelques semaines plus tard que j’ai reçu une confirmation pour ma formation qui se déroulerait en février 2013 au Cap d’Agde.

La formation BAFA est divisée en trois parties : le stage « Base », le stage « Pratique », le stage « Approfondissement ».

C’est donc en plein hiver que je suis partie pendant dix jours sur la côte méditerranéenne pour accomplir la première partie de ma formation. Je me suis retrouvée avec 34 autres jeunes de la France entière qui partageaient le même objectif que moi : devenir animateur. Ce premier stage était un stage d’apprentissage des règles principales des colonies de vacances, de confiance en soi grâce à de nombreux ateliers et activités comme du théâtre (avec l’intervention de clowns professionnels), des activités de plein air ou manuelles organisées et mises en place par les membres du groupe eux-mêmes. Ce stage fut très enrichissant et m’a permis de faire de très belles rencontres.

Mon stage « Pratique » s’est déroulé à Capbreton en août 2013. Pendant quinze jours, je me suis occupée d’enfants âgés de 6 à 8 ans. Je me suis retrouvée responsable d’un groupe d’enfants, j’ai mis en place des activités (cerf-volant, par exemple), déguisée en policier ou plein d’autres personnages sortis tout droit de l’imaginaire.

Pendant deux semaines, je me suis occupée des enfants dans les activités mais aussi dans la vie quotidienne (petit-déjeuner, douche, etc.). Même un simple brossage de dents peut devenir une animation très ludique !

J’ai même dû faire la Petite Souris…

Le coucher des enfants se transforme parfois en un vrai parcours du combattant : entre le petit garçon qui préfère sauter sur les lits et la petite fille qui a mal à la tête, les animateurs sont très occupés. Après le coucher, ils n’ont pas fini leur journée pour autant : ils se réunissent pour faire le récapitulatif de la journée, des activités, et des problèmes qui ont pu survenir. Cette réunion a aussi pour objectif de mettre en place le planning pour les trois jours à venir.

Elle permet également aux animateurs de se retrouver, de partager des moments passés et de plaisanter.  Après cette réunion, ils doivent également préparer le matériel pour les activités du lendemain.

Les horaires d’un anim’ ne sont pas fixes ! Ils dépendent surtout des enfants, des activités et de la durée de la réunion. Ainsi mes horaires n’étaient-ils pas de tout repos : je pouvais être debout à 7 h du matin et me coucher à 3 h du matin… le lendemain !

 

Etre animateur, c’est être un grand enfant ! Mais un enfant avec des responsabilités et des objectifs : faire en sorte que les vrais enfants aient des souvenirs de colo inoubliables ! La colonie c’est une vie dans la vie. On apprend à être autonome, à grandir par soi-même et à vivre en collectivité.

Carla Lassalle

Si vous êtes intéressé ou envieux de devenir animateur, vous pouvez vous informer auprès de Carla Lassalle, T4 ES.

Plus d’infos


BAFA-BAFD par jeunesse-vie-associative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *