Carte sur table ! – Jeu vidéo – n°1

« Asseyez-vous, si vous trouvez de la place ! »

Cette phrase pourrait bien vous accueillir lors de votre entrée dans le monde d’ Hearthstone : Heroes of Warcraft. Le premier volet de cette chronique vous transportera donc dans l’ univers du prochain jeu signé Blizzard. Ce studio est connu pour avoir créé  Diablo ou encore World of Warcraft.  Hearthstone est un jeu dont l’ouverture de la bêta ne saurait tarder et pour lequel j’ai eu la chance d’expérimenter la bêta fermée. Sur ce entrez et prenez place près du foyer !

Ah le monde de Warcraft ! Un grand  nombre de jeux s’articulent autour de cet univers et le nouveau venu n’y fera pas exception. Il s’attachera à nous faire vivre, au moyen surprenant mais non moins efficace d’un jeu de cartes, d’hypothétiques  batailles entre des personnages emblématiques de cet univers. Ceux-ci n’ont aucune raison de se rencontrer et encore moins de se battre ! Les moins familiers de cet univers, dont je faisais partie,  n’ont en aucun cas à se faire du souci.  La majorité d’entre nous a déjà des notions de base vis-a-vis de nos amis les elfes. Cependant ne vous attendez pas à retrouver le même monde que celui du Seigneur des Anneaux.  Ici,  l’histoire se résume aux combats et il sera donc amusant mais anecdotique de savoir qui, ou qu’est-ce qu’on envoie à la mort.

Parlons du jeu. C’est donc un jeu de cartes, mais quel jeu de cartes ! Le principe est simple, vous et votre adversaire jouez chacun à votre tour. A chaque fois, vous gagnez un point de mana de plus et piochez une des 30 cartes que vous aviez préalablement choisies. Chacune d’entre elles vaut un certain montant de mana et aura son effet propre.  Vous devez faire tomber les points de vie du héros adverse avant qu’il n’en fasse de même avec vous ! Sous des airs minimalistes ce jeu recèle de multiples coins d’ombre que chacun explorera dans l’ordre souhaité. Au  bout de trois mois passés sur ce jeu,  j’ai l’impression de n’avoir que survolé les possibilités qu’Hearthstone propose. D’un autre point de vue, Blizzard est à saluer pour ses choix. En effet, Hearthstone sera entièrement gratuit et financé par une boutique qui ne proposera que du contenu accessible  sans payer un kopeck. C’est un bon, voire un très bon point pour ce jeu.

Un exemple de match De haut en Bas : les cartes de votre adversaire; Garrosh Hurlenfer ( votre adversaire ) ; vos serviteurs; Jaina Portvailant ( Vous ) lançant un sort à votre ennemi et vos cartes.

 

Et pour finir, mon avis : Positif, voire extrêmement positif !  Hearthstone est un très bon jeu qui vous passionnera. Avant de le rencontrer au détour d’une vidéo, je n’avais jamais touché aux jeux de cartes.  Je n’avais aucune envie de m’y mettre et maintenant il ne se passe pas une journée sans une petite partie. Hearthstone est un jeu beaucoup plus profond qu’il n’en a l’air, doté d’une histoire  qui mériterait d’être approfondie. Ceci constitue  son premier point faible. Ce sera à vous  de la découvrir. De plus, les modes de jeu alternent entre les matchs et la création de decks, pas grand chose d’autre…

En bonus, le trailer du jeu, qui, je trouve, respire… une certaine gloire du combat…

 

Lexique :

Bêta : Phase de test d’un Jeu

Bêta fermée : Une bêta dont l’accès est limité à une petite quantité de joueurs choisis.

Warcraft : Univers fantasy ( Elfes, orcs ) de la majorité des jeux de Blizzard.

Mana : Energie magique d’un personnage qui  se régénère à chaque tour.

Garrosh Hurlenfer ; Jaina Portvaillant : Deux des personnages que nous pouvons choisir d’incarner.

Deck :  Les cartes présélectionnées dont on se sert  pour les combats.

 

 François Gaits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *