Charb

Cette semaine, ThéoNet vous présente les caricaturistes de Charlie Hebdo
qui sont morts dans les attentats du 7 janvier

Après la tragédie qui a touché la France entière, nous avons tenu à vous présenter les grandes figures de Charlie Hebdo. Parmi elles, Stéphane Charbonnier dit Charb.

Né le 21 août 1967 à Conflans-Sainte-Honorine, c’était un journaliste français mais aussi un dessinateur satirique.

Les premiers dessins de Charb ont été publiés dans le journal de son collège. Petit à petit, son style s’affirme et ses caricatures se caractérisent par leur esprit corrosif et leur irrévérence.

Il commence sa carrière de journaliste dans le journal satirique La Grosse Bertha. En 1992, il reprend Charlie Hebdo avec Philippe Val et Cabu. A la suite de la démission de Philippe Val en 2009, il devient directeur de publication du journal.

En 2012, après avoir publié des caricatures du prophète Mahomet, toute l’équipe reçoit des menaces de mort et fait alors appel à une surveillance rapprochée pour son directeur. C’est à ce moment-là que Charb déclare :  « Je n’ai plus rien à perdre, je préfère mourir debout que vivre à genoux ».  En 2013, Charb, le dessinateur danois Kurt Westergaard, l’écrivain Salman Rushdie et le pasteur Terry Jones sont désignés dans la revue d’Al-Qaida au Yémen Inspire comme des cibles à éliminer.

C’est finalement dans les bureaux de son journal que Charb va être lâchement assassiné le 7 janvier 2015 , avec onze autres personnes dont les dessinateurs Wolinski, Cabu, Tignous et Honoré.

dernier dessin de charb

Le dernier dessin de Charb, publié le jour de sa mort,
était terriblement prémonitoire…

Léna Guillaume

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *