Contre les violences faites aux femmes

Le mardi 25 novembre a eu lieu la journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes.

En France, une femme meurt tous les deux jours et demi, suite à des violences conjugales. C’est pourquoi l’Etat a voulu sensibiliser le grand public à ce problème. Cette journée a donc pour but de mettre en lumière ce que les associations locales font sur le territoire afin d’aider les femmes victimes, mais aussi de montrer à ces dernières quelles institutions (médecins, associations, police, assistante sociale…) peuvent les aider.

Dans les Hautes-Pyrénées, 400 faits de violences conjugales ont été répertoriés par les services de police et de gendarmerie en 2013, et huit femmes sont mortes depuis 2008, chiffres alarmants que me rapporte Marie-José Assié, directrice du CIDFF de Tarbes (Centre d’information sur les Droits des Femmes et des Familles). Plusieurs articles de presse seront publiés tout au long de la semaine dans les journaux locaux, afin de présenter les différentes associations et leurs actions, comme le CIDFF , ou Aide Victimes, qui œuvrent chaque jour pour venir en aide aux femmes violentées.

Le point important de cette journée a été la diffusion du film Philomena de Stephen Frears au cinéma CGR de Tarbes, organisée par l’ONG des Soroptimist, réseau mondial de femmes, et dont le bénéfice sera reversé aux associations locales agissant pour la lutte contre les violences faites aux femmes.

Julie Régnier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *