De la lumière écolo

La LED (Light Emitting Diode) ou diode électroluminescente a été inventée en 1967 par le chercheur américain Nick Holonyak alors que la théorie du phénomène d’électroluminescence avait été avancée cinquante ans auparavant par Oleg Vladimirovich Lósev.

Jusqu’en 1990 les chercheurs étaient persuadés d’être limités à seulement trois coloris de LED (rouge, jaune et vert) mais au cours de cette année des LED bleues furent créées par le professeur Shuji Nakamura, entraînant par la suite la conception de LED blanches, formées par les couples de LED bleues et jaunes). Ce fut le début de leur application dans les écrans et l’éclairage.

Principe de fonctionnement : Les électrons transitent du semi-conducteur n vers le semi-conducteur p. Au cours de la transition un photon est libéré, ce qui entraîne l’apparition de la lumière.

Remarque : L’appellation n ou p caractérise le type de dopage (insertion, suppression d’atomes) subi par le semi-conducteur. Dans le cas suivant il y a un excès et un défaut de porteurs de charge dans chacun des semi-conducteurs.

 

LES +

– peu énergivore

– gain de place

– large gamme de couleurs

– fonctionnement instantané

LES –

– les LED sont sensibles à la chaleur : pour ne pas perdre de leurs performances il faut intégrer un refroidisseur au support.

– leur prix élevé.

EVOLUTION :

En 2014 des chercheurs ont créé une LED moléculaire : le fil moléculaire de polythiophène.

del-moleculaire_large

© Guillaume Schull – IPCMS (CNRS/Université de Strasbourg)

Vue artistique de l’électroluminescence d’un fil moléculaire de polythiophène unique suspendu entre la pointe et la surface d’un microscope à effet tunnel. 

Florent Tomasin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *