Dessin du mois #6

Traditionnel « Mois des Fiertés », ce mois de juin fut le théâtre de manifestations à l’air beaucoup plus grave. En effet, suite au meurtre de Georges Floyd aux États-Unis par la police de Minneapolis, les populations américaines (et notamment afro-américaines) ont lancé de grandes manifestations pacifiques dans tout le pays. 

Encouragées par le ras-le-bol du racisme ambiant, les nombreux autres meurtres perpétrés par la police et les réactions violentes de celle-ci face aux manifestations, ces dernières se sont vite développées. Menées par le mouvement Black Lives Matter et rapidement rejointes entre autres par la communauté LGBTQ+ (dont l’histoire de l’activisme a débuté par des émeutes contre les violences policières menées par des femmes noires transgenres), les manifestations se déroulent encore à ce jour, mais ne recensent plus de débordements. 

Cette situation a également amené la population française à se questionner sur le racisme institutionnalisé et les violences policières, entre autres autour de l’affaire Adama Traoré. Si les chiffres France – États-Unis concernant les tueries ne sont pas comparables, certains Français remettent en question des méthodes policières violentes comme le plaquage ventral ou dans un autre registre la représentation de colonialistes dans notre paysage urbain à travers des statues, des noms de rues…

Clémence Deutsch