Divines

Divines, film de Houda Benyamina, a obtenu la caméra d’or au Festival de Cannes 2016. C’est l’histoire de deux amies, Dounia (Oulaya Amamra) et Maimouna (Déborah Lukumuena), l’une vivant dans un bidonville, l’autre dans un ghetto-cité où se côtoient violence et religion. Ces deux jeunes filles qui rêvaient de réussite sociale, d’argent et de victoires, se retrouvent rapidement prises au piège dans l’enfer du trafic de drogue.

Divines raconte, en vérité, l’injustice de la vie, le combat de ceux qui sont nés au mauvais endroit, leurs faiblesses et leurs aspirations. Dounia et Maimouna, ces deux adolescentes fragiles, se laissent facilement happées par des promesses factices et au bout de leur chemin elles ne trouveront que haine et désespoir.

C’est l’histoire des laissés-pour-compte de la nation, de ceux que les pouvoirs publics abandonnent, de ceux que la misère et la haine rattrapent et pour qui le destin ne peut être que tragique.

Cette œuvre est un film puissant, dans lequel les émotions sont exacerbées, où la peur demeure, où le danger et la violence existent à chaque coin de rue. Mais Divines reste également particulièrement émouvant car on y rencontre tout de même l’amour et une solidarité farouche incarnés par deux amies qui ne se laissent jamais tomber.

Lucie Barresi