Doctor Who – Partie 1

Doctor Who, cinquante ans de voyages dans le Temps et l’Espace…

Partie 1/2

 

« People assume that time is a strict progression of cause to effect, but actually, from a non-linear, non-subjective viewpoint, it’s more like a big ball of wibbly-wobbly , timey-wimey stuff ».

— Pardon ?

Logo Doctor Who - © BBC - http://www.bbc.co.uk/
Logo Doctor Who – © BBC – http://www.bbc.co.uk/

— Doctor Who, tu ne connais pas ?

— Dans, un premier temps, tu pourrais traduire pour les gens comme moi qui ne sommes pas particulièrement anglophones ? Ensuite tu pourras me raconter…

— Ah oui, désolée : « Les gens pensent que le temps est une simple progression de cause à effet mais en vérité, d’un point de vue non-linéaire, non subjectif, c’est plutôt une sorte d’énorme boule où le temps s’enchevêtre comme un méli-mélo très complexe. »

— Bien entendu.

— Attends, je t’explique. Tu connais de nom au moins, Doctor Who ?

— Ça me dit quelque chose… 

— C’est normal. C’est la plus longue série de science-fiction du monde. Presque 800 épisodes répartis entre deux séries, la première comptant 26 saisons, de 1963 à 1989, la deuxième sept saisons, de 2005 jusqu’à maintenant.

— Tu m’en diras tant.

— En Grande-Bretagne, Doctor Who est entré dans la culture de tous les jours… En fait, dans la première série, le Doctor est un personnage étrange, entre le savant fou et le génie extraterrestre. On apprend peu à peu qu’il est en fait un Seigneur du Temps de la planète Gallifrey, qui voyage dans sa machine, le TARDIS… 

The Tardis - © BBC - http://www.bbc.co.uk/
The Tardis – © BBC – http://www.bbc.co.uk/

— Le quoi ?

— Tardis. En anglais : Time And Relative Dimension In Space. En français ça sonne beaucoup moins bien : « Temps A Relativité Dimensionnelle Inter Spatiale »… C’est une machine qui permet de voyager dans l’espace, mais aussi dans le temps. Elle apparaît comme une cabine de police anglaise des années 50, bleue et carrée, et sa particularité, c’est qu’elle est « bigger on the inside », plus grande à l’intérieur… En fait le Tardis est le plus grand vaisseau de l’Univers.

— Ça donne envie…

— Attends la suite : de 1963 à 1989, le Doctor est un Seigneur du Temps parmi d’autres, envoyé en mission, défendant la Terre contre les méchants extraterrestres, sauvant des planètes de la fin de l’Univers, se battant contre les Daleks, les Cybermen, le Master…

— Quoi, quoi, quoi ?

— Les Daleks, c’est des genres de pieuvres psychopathes qui vivent dans des armures robotiques à la R2D2, et qui adorent le mot « exterminer ». Un Whovian, fan du Whoniverse, peut avoir une crise cardiaque si tu lui cries dans les oreilles « Exterminate ! ».

Daleks - © BBC - http://www.bbc.co.uk/
Daleks – © BBC – http://www.bbc.co.uk/

— Whoniverse, Who plus univers ?

— Ouais. Les Cybermen, ce sont des cerveaux humains dans des corps de robots, privés d’émotion, complètement froids et passionnés de la suppression d’autres êtres et de l’amélioration des humains. En anglais, « delete » et « upgrated ».

— Les futurs humains…

Cybermen - © BBC - http://www.bbc.co.uk/
Cybermen – © BBC – http://www.bbc.co.uk/

— Sois pas négatif. Si tu regardais Doctor Who, tu comprendrais que l’humanité n’est pas perdue, et qu’il y a toujours de l’espoir.

— C’est qui le dernier, le Maître ?

— Tiens, tu parles anglais ?

— Rigole, rigole…

— Le Master, c’est l’ennemi juré du Docteur, son Némésis. C’est un Seigneur du Temps aussi, un psychopathe et un fou qui a dans la tête des roulements de tambours qui lui donnent envie de détruire l’Univers. 

The Master - © BBC - http://www.bbc.co.uk/
The Master – © BBC – http://www.bbc.co.uk/

— Ah, là, je sais ! Ces roulements de tambours, c’est ce rythme à quatre battements que tu tapes souvent ?

— Wouah, t’es observateur, dis donc ! Oui, c’est ça. Bon, ça, c’est que trois de ses ennemis, y en a beaucoup plus, tu sais.

— Des extraterrestres ?

Des extraterrestres, mais aussi des humains un peu trop ambitieux, des organisations secrètes qui le détestent…

 

Sources : http://www.bbc.co.uk/programmes/b006q2x0

http://fr.wikipedia.org/wiki/Doctor_Who

 Raphaëlle Senna

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. La suite arrive samedi prochain!

    En effet, si on est bien équipé, on peut faire venir le Doctor, comme par exemple l’a fait Martha Jones dans l’épisode 4 de la saison 4, « The Sontaran Stratagem », ou dans le double épisode final de la saison 4, Torchwood, les anciens compagnons du Doctor et l’ancienne Première Ministre Harriet Jones.
    Un enfant terrifié au delà du possible arrivera aussi à faire venir le Doctor (voir épisode 9 saison 6, « Night Terror »).

    En France, la série a d’abord été diffusé sur TF1 à partir d’octobre 1989, en commençant par les aventures du Quatrième Doctor, puis en ce moment c’est France 4 qui diffuse la deuxième série.

    La série est diffusé dans de nombreux pays, mais son record d’audience reste le Royaume-Uni, où elle est le programme majeur de BBC One.

    Le Whovian n’a pas un profil type : il peut être un adulte tombé dans cet univers dés 1963 ou du moins avec la première série, un jeune qui l’a découvert avec Christopher Eccleston en 2005. Il peut venir de Grande-Bretagne mais du monde entier aussi.

    Merci à vous de vous intéresser!

  2. La suite! la suite!… Est-ce que le docteur vient si on a un problème et qu’on l’appelle?! Allo, ici la Terre et l’Humanité engluée…
    La série a-t-elle été diffusée en France? Quelle est son audience hors Royaume-Uni et quel est le profil type du Whovian?
    Merci pour cet agréable échange virtuel!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *