Erasmus + suite et fin

Clara, Manon, Ilona et Maëlis, les quatre  élèves de seconde qui composaient l’équipe « Erasmus+ Espagne », se sont intéressées à l’utilisation des chiffres dans les médias et par les politiques afin de décrypter les « fake news », et les techniques de manipulation mises en œuvre.
Une équipe féminine pour parler chiffres et statistiques : de quoi mettre à mal les stéréotypes filles-garçons dans l’intérêt porté aux sciences !

Soutenues par leur professeure de mathématiques Hélène Lafitte, elles se sont intéressées aux modes de calcul des pourcentages avancés par tel ou tel média ou politique pour évoquer le phénomène migratoire de ces dernières années. Retrouvez leur présentation ici.

La semaine a surtout été l’occasion pour elles d’une immersion totale dans la culture espagnole avec un accueil particulièrement chaleureux des partenaires. Les compétences d’adaptation, de dépassement de soi pour aller vers l’autre dans une langue étrangère les ont laissées sur cette idée d’une « famille » qu’elles ont dû quitter au bout d’une semaine …

La semaine fut aussi l’occasion d’une découverte culturelle bien sûr à travers les villes de Séville, Cadiz, Puerto Real où se situe le lycée espagnol Manuel de Falla, et de Tarifa. A Tarifa, entre Océan Atlantique et Mer Méditerranée avec l’Afrique à portée de vue, elles ont été accueillies par la Croix Rouge qui leur a présenté l’organisation des premiers secours portés aux migrants arrivant par la mer. Enfin, le village blanc de  Vejer de la Frontera à flanc de colline et à l’architecture arabe les a conquises.

Le partenariat autour du projet « Migration Matters » a pris fin à l’issue de cette dernière semaine de déplacement. Un bilan très positif pour les vingt-huit « Théophiliens » et leurs neuf enseignants qui ont échangé leurs pratiques, cultures et avis dans un des huit pays partenaires ces deux dernières années !

Hélène Francès