Hugo Soler ne va plus aux J.O.J.

Alors que les seniors français brillent actuellement aux championnats du monde d’escrime en Russie (champions du monde par équipes et en individuel en épée et champions du monde par équipes en fleuret), il y a un Français qui aurait certainement brillé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (J.O.J.) qui auront lieu au mois d’août en Chine, c’est bien sûr Hugo Soler, élève du lycée et membre du Pôle France Sabre.

Le sabreur de Salon-de-Provence, qui nous avait appris il y a deux mois sa sélection pour les prestigieux J.O.J. — une excellente nouvelle que nous vous avions annoncée en exclusivité — nous a appris il y a quelques jours qu’il ne partirait finalement pas en Chine. La raison ? Un règlement pour les qualifications un peu flou et une fédération irakienne d’escrime qui a voulu récupérer la place qui lui était due.

 

L’explication en détails

Le Comité National Olympique (CNO) irakien, qui disposait d’une place pour les J.O.J. en sabre, a confirmé sa participation mais sans donner le nom de l’athlète. La Fédération Internationale d’Escrime (FIE) a relancé plusieurs fois le CNO irakien pour connaître le nom de l’athlète (nom qui devait être communiqué aux organisateurs chinois).

La FIE ne l’ayant pas obtenu, la place qui devait revenir à cet athlète a été redistribuée et c’est Hugo Soler qui en a bénéficié en raison de ses bons résultats aux championnats d’Europe (3ème) et du monde (11ème).

Le CNO irakien n’a pas apprécié que sa place ait été redistribuée. Il a donc saisi le Comité International Olympique (CIO) qui a reconnu que les règlements de qualification n’indiquent pas clairement l’obligation de préciser le nom de l’athlète. De plus, la confirmation de la participation du CNO d’Irak ayant été reçue dans les temps, le CIO a décidé que la place accordée à Hugo devait revenir à l’Irak.

 

Comme vous pouvez vous en douter, Hugo est extrêmement déçu : depuis le début des vacances il se préparait activement pour cette belle compétition que sont les J.O.J., une préparation très intense sur le plan physique mais aussi psychologique. La joie de participer et l’honneur de représenter la France à ces J.O. version jeunes ont fait place à la tristesse et à l’incompréhension. D’autant plus que l’entourage de Hugo s’était mobilisé en organisant notamment une tombola pour permettre à Thierry Cheylan, le maître d’armes d’Hugo à Salon-de-Provence, de l’accompagner aux J.O.J. L’argent récolté reviendra au club d’escrime de Salon-de-Provence qui organisait cette tombola, les fonds seront utilisés pour l’achat de matériel et pour les déplacements lors des compétitions…

Hugo tient à remercier tous ceux qui ont participé à cette tombola et qui l’ont soutenu dans les moments heureux et moins heureux que l’annonce de ces J.O.J. lui a fait vivre.

 

Même si Hugo ne participe pas aux J.O.J., il est incontestable qu’il est l’un des meilleurs dans sa catégorie et que son fabuleux parcours lors de cette saison laisse présager encore de très bons résultats pour les années à venir.

François Redon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *