Isaac Asimov – Partie 2

Des robots, des humains, et la Terre

Partie 2/2

© http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Isaac.Asimov02.jpg
Isaac Asimov © http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Isaac.Asimov02.jpg

 

— Le Cycle de la Fondation ?

— Ce que je suis en train de relire.

— Et donc ?

— Composé de 7 tomes : les trois premiers sortis dans les années 50, deux autres qui forment la suite dans les années 80 et enfin les deux qui forment le début en 1988 et en 1993.

— Ouais, en gros, la chronologie, c’est pas son truc.

— Oh que si ! Le Cycle de la Fondation s’étend lui aussi sur plusieurs siècles. Ça commence avec la création d’une nouvelle science, la psychohistoire, qui prétend prévoir l’avenir d’une population humaine. Pas d’un individu ! D’un groupe avec ses règles, ses normes et sa culture.

© Éditions Pocket -http://www.pocket.fr/
© Éditions Pocket -http://www.pocket.fr/

— Ce serait vachement pratique pour notre bonne vieille planète.

— Je te le fais pas dire ! Bref, le scientifique qui développe ça, Hari Seldon, prévoit la chute de l’Empire Galactique, dont la capitale est la planète entièrement métallisée Trantor, suivie d’une période de ténèbres de trente mille ans.

— Trente mille ans d’âge de pierre ? Mais c’est joyeux dis donc !

— Seldon met donc au point un plan secret qui permettra l’avènement d’un Second empire Galactique encore plus puissant que le premier au bout de mille ans seulement.

— Ça reste quand même mille mauvaises années… Comment il compte faire ça ?

— En plaçant aux deux extrémités de la galaxie deux fondations, l’une au grand jour, basée sur la petite planète perdue Terminus, l’autre secrète, presque un mythe, basée sur la mystérieuse planète Star’s End.

— J’ai un meilleur niveau en anglais ce mois-ci, je peux donc m’exclamer fièrement que ça veut dire « La fin des étoiles » !

— Bien joué ! Même si on le traduit plus volontiers par « Là où finissent les étoiles ».

— Oh, là, tu chipotes.

— Bref, la première Fondation s’occupe des sciences mathématiques : savante en tout, sauf en sciences humaines, c’est-à-dire, psychologie, psychanalyse, et tout le tintouin. Ça, c’est le rôle de la Deuxième Fondation. Et… Et j’en ai déjà trop dit !

— Spoilers, hein ?

— Ben ouais. A ce rythme, t’aurais même pas besoin de lire les romans… Tout ce que je peux te dire maintenant, c’est que les trois premiers romans se centrent sur la Première Fondation et son développement économique et politique, basé sur sa croyance en Seldon, le tout-puissant, puisque il a prévu qu’on s’en sortirait.

— Je vois…

— T’es sûr ? Parce que si je t’en dis plus…

— Je sais, je sais… Non, t’en fais pas, t’as dit pile ce qu’il fallait pour que j’aie envie de lire les romans, merci bien !

— Tu t’en vas déjà ?

— Comme je viens de le dire : envie de lire ces bouquins ; je vais à la médiathèque !

— Ah, OK… Et au fait, à propos de Doctor Who ?

— C’est génial ! J’ai regardé les sept saisons d’un coup, un vrai ascenseur émotionnel !

— Tant mieux. Bonne lecture !

— Toi aussi !

Raphaëlle Senna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *