Jérusalem

Quatre élèves sabreurs de Théo sont actuellement à Jérusalem, en Israël, pour disputer les championnats d’Europe cadets et juniors. Une occasion de nous pencher un peu plus sur cette ville.

Jérusalem, ville convoitée et jalousée depuis des siècles, occupant une place importante pour les trois religions monothéistes (judaïsme, christianisme et islam), regorge de merveilles architecturales qui témoignent de ces diverses confessions.

La vieille ville de Jérusalem (protégée au patrimoine mondial de l’UNESCO) est divisée en quatre parties :

 – Le quartier juif, où se trouve le Kotel, ou Mur des Lamentations, unique vestige de l’antique temple de Jérusalem, et lieu le plus sacré de la religion juive. Les croyants juifs vouent un culte bien particulier au mur. Ils écrivent une prière sur un papier, qu’ils glissent entre deux pierres du mur. D’où le nom de Mur des Lamentations. C’est le lieu favori pour la bar-mitsva (équivalent de la première communion chez les chrétiens) de l’élite hiérosolymitaine (habitants de Jérusalem). En effet, marquer son entrée dans l’âge adulte dans le lieu le plus saint du judaïsme est un privilège longtemps réservé aux fils de rabbin.

© Lee Jaffe - http://www.flickr.com/photos/ldjaffe/3402774688/
Le Mur des Lamentations – © Lee Jaffe – http://www.flickr.com/photos/ldjaffe/3402774688/

– Le quartier chrétien, qui renferme l’église du Saint-Sépulcre, sous laquelle se trouve le tombeau où le Christ aurait été déposé après sa mort sur la croix. Cette église réunit toutes les confessions chrétiennes, qu’elles soient catholiques, protestantes ou orthodoxes. Un ancien traité stipule que chaque modification au sein de l’église doit être approuvée à l’unanimité par chaque culte. Ainsi, une simple échelle en bois placée sous une fenêtre est célèbre pour n’avoir pas changé de place depuis au moins 1957, faute d’accord entre les différentes communautés !

 – Le quartier arménien. Bien que les arméniens soient en majorité chrétiens, leur installation ancienne dans la ville sainte leur vaut de posséder leur propre quartier. La cathédrale Saint-Jacques qui s’y trouve est le siège du patriarcat arménien en terre sainte.

 – Le quartier musulman, est le seul ne contenant pas en son sein l’édifice majeur de sa confession. En effet, la mosquée Al-Aqsa depuis laquelle Mohammed serait monté au ciel fait partie, avec le Dôme du Rocher, d’un ensemble de bâtiments religieux construits sur l’esplanade des mosquées. On peut cependant y trouver l’église Saint-Anne qui appartient à l’Etat français !

– Jérusalem est au centre de multiples conflits, même son statut de capitale de l’état hébreu est controversé. Cependant, cela ne l’empêche pas d’être une ville vivante où s’organisent de nombreux congrès et manifestations sportives, comme ce championnat d’Europe d’escrime. Bien que situé en Asie, Israël concourt comme un état européen dans de nombreuses organisations sportives.

Bonne chance à nos sabreurs ! 

Thibaut Lafargue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *