La mission Rosetta

Le projet de la mission Rosetta commence il y a plus de dix ans : une sonde est envoyée dans l’espace le 2 mars 2004. Depuis, elle a parcouru plus de 6 milliards de kilomètres et ce n’est que cette année qu’elle est entrée en orbite de la comète Churysimov-Gerasimenko. Elle a permis ainsi une première historique en envoyant le robot Philae se poser sur une comète.

rosetta - ©Roland Keller - https://www.flickr.com/photos/rolandkeller/14846502082
Rosetta – ©Roland Keller – https://www.flickr.com/photos/rolandkeller/14846502082

Pourquoi avoir lancé le projet Rosetta ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une comète ? C’est un petit corps (une dizaine de kilomètres de diamètre) constitué d’un noyau de glace et de poussière et qui est en orbite autour d’une étoile.  La comète Churyumov Gerasimenko est en orbite autour du Soleil et s’en rapproche petit à petit.

La mission Rosetta est une véritable avancée technologique car c’est la première fois qu’une sonde se met en orbite autour d’une comète. En plus cette mission a permis l’atterrissage (ou « cométissage ») d’un robot sur la surface de la comète. Même s’il y a eu d’autres approches de comètes, comme pour celle de Halley en 1966.

Le véritable but des scientifiques était de faire une analyse de la composition d’une comète. A l’origine, la Terre n’était pas une planète pouvant accueillir la vie.  Des millions d’années après sa formation, elle a été bombardée par des comètes et autres astres qui ont apporté l’eau qu’elle possède aujourd’hui. Une étude de la comète pourrait donc nous révéler des secrets sur l’apparition de la vie sur Terre par une étude chimique de celle-ci avec le laboratoire du « cométisseur » Philae.

De plus, une étude physique de la comète a été réalisée.

 

Le déroulement de la mission :

Après avoir quitté l’orbite terrestre, la sonde est passée par Mars puis par les astéroïdes Šteins en 2008 et Lutetia en 2010. Elle s’est ensuite mise en sommeil en 2011, jusqu’en 2014 où elle s’est mise en orbite autour de la comète. Au mois de novembre 2014, l’ESA (Agence Spatiale Européenne) a envoyé le robot Philae sur la comète Churysimov-Gerasimenko. La fin de la mission est prévue pour cet été.

 

Trajectoire-Rosetta

 

Principales étapes :
1. 2 mars 2004 : lancement de Rosetta
2. 4 mars 2005 : 1re assistance gravitationnelle de la Terre
3. 25 février 2007 : assistance gravitationnelle de Mars
4. 13 novembre 2007 : deuxième assistance gravitationnelle de la Terre
5. 1er septembre 2008 : survol de l’astéroïde Šteins
6. 13 novembre 2009 : 3e et dernière assistance gravitationnelle de la Terre
7. 10 juillet 2010 : rendez-vous avec l’astéroïde (21) Lutetia
8. 8 juin 2011 : mise en sommeil de la sonde
9. 20 janvier 2014 : réactivation de la sonde
10. 6 août 2014 : mise en orbite autour de la comète Churysimov-Gerasimenko
11. 12 novembre 2014 : atterrissage de Philae à la surface de la comète
12. 31 décembre 2015 : fin programmée de la mission.

 

Rosetta mit Philae - ©DLR German Aerospace - http://www.flickr.com/photos/dlr_de/11963777196/
Rosetta mit Philae – ©DLR German Aerospace – http://www.flickr.com/photos/dlr_de/11963777196/

L’atterrissage (ou « cométissage ») du robot Philae a été très médiatisé : on peut le comparer au premier pas de Neil Armstrong sur la Lune. Philae devait se poser très lentement sur la comète mais un problème technique lié à ses harpons (ils devaient l’accrocher à la comète mais ils ne se sont pas déclenchés) a entraîné un rebond de 1 km de haut en raison de la faible gravité sur la comète. Philae s’est ainsi retrouvé en un endroit imprévu et peu éclairé, précipitant sa mise en veille.

Cependant tous les prélèvements ont été effectués et la mission est une vraie réussite d’après l’ensemble des chercheurs européens, notamment ceux du CNES de Toulouse.

Jérémy Dejeanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *