Stockholm

La Suède, une contrée admirée, jalousée, souvent donnée en exemple, mais pourtant assez méconnue, voire mystérieuse… Avec le reste de la Scandinavie, elle partage le titre de pays où l’on est heureux. Elle est souvent associée à la notion d’Etat-Providence, qui, il est vrai, est pour beaucoup dans sa réussite. En Suède, tout ce qui est du ressort du gouvernement, de  la collectivité, est gratuit : l’éducation et le système de santé (parmi les meilleurs du monde) sont ainsi accessibles à tous les citoyens, quels que soient leurs revenus.

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Carte_de_la_Suède.png?uselang=fr
http://commons.wikimedia.org/wiki/
File:Carte_de_la_Suède.png?uselang=fr

En effet, ce qui caractérise la Suède, c’est la démocratisation de l’excellence, et ce, dans tous les domaines. Ici, la majorité de la population est bilingue (suédois-anglais), voire trilingue (allemand, français ou espagnol). Les Suédois possèdent en général une solide culture générale et artistique.

Cette volonté d’égalité se poursuit également dans l’organisation de la société, où l’égalité hommes-femmes est bien plus poussée que chez nous (ici, l’égalité salariale n’est pas une utopie, et les femmes sont en mesure d’exercer les mêmes postes que leurs congénères masculins). 

Et quoi de mieux pour illustrer mes propos qu’une petite visite de la capitale, Stockholm, la vitrine de la Suède ?

 

C’est un pôle urbain qui compte plus de 2 millions d’habitants, dispersé sur quatorze îles de la mer Baltique, d’où son surnom de Venise du Nord.  L’île de Stadsholmen, où est située la vieille ville, abrite notamment le palais Royal, ainsi que le musée Nobel. Djungarden, île touristique, et Sodermalm, centre de la nuit stockholmoise, sont d’autres lieux importants  de la capitale.

 

Même si le musée Vasa (à thème marin) reste un classique, le Bonniers Konsthall, vraie institution auprès des amateurs d’art underground en Suède, vaut le détour : sa collection est réputée comme une des plus originales et des plus anticonformistes et il expose parfois des artistes plutôt sulfureux. Outre sa collection éclectique et très pointue d’œuvres d’art (de la peinture romantique à l’art conceptuel), son voisin, le Sven-Harry’s Konstmuseum, a pour intérêt de présenter des appartements illustrant la vie à la Suédoise, une vie qui se veut paisible, égalitaire, et surtout pratique : ce n’est pas pour rien que les deux grands groupes qui ont démocratisé l’aménagement intérieur et l’habillement en Europe, IKEA et H&M, sont suédois.

Bibliothèque publique   http://www.flickr.com/photos/jloov/5004609061/ - © Joakim Lööv
Bibliothèque publique
http://www.flickr.com/photos/jloov/5004609061/ – © Joakim Lööv

 

Le principal moyen de transport de la ville est le vélo. Même le roi circule à deux-roues !  Les Scandinaves sont les champions en matière de développement durable, et ils nous le prouvent, notamment avec le Rosendals Tradgard, un immense potager en plein centre ville, où on peut flâner à souhait, et déguster les fruits et légumes du jardin.

 

Malgré toutes ces conceptions plutôt modernes, la Suède se réclame d’une histoire centenaire, voire millénaire ! Eh oui, il ne faut pas oublier qu’ils descendent des Vikings, nos  « grands blonds ».

Vous pourrez donc visiter Skansen, la reproduction d’un village traditionnel scandinave. Les nobles comme les paysans sont représentés dans un souci de retranscrire avec exactitude la vie d’une bourgade suédoise du passé. Skansen, créé en 1891, est par ailleurs le premier musée en plein air du monde.

Le musée Nobel http://www.flickr.com/photos/jodimullen/7182205154/ - © Jodi Mullen
Le musée Nobel
http://www.flickr.com/photos/jodimullen/7182205154/ – © Jodi Mullen

 

Ainsi s’achève notre revue de cette ville venue du froid. Rendez-vous au prochain numéro, où une nouvelle cité nous ouvrira ses portes !

 ZOOM SUR

Le musée Nobel, situé dans le bâtiment de l’académie suédoise, a été fondé en 2001 pour les  cent ans de la création des prix Nobel, attribués par cette même académie. Alfred Nobel (1833-1896) est un chimiste suédois reconnu, qui a notamment inventé la dynamite. Il lègue toute sa fortune à la création des prix Nobel, qui, chaque année, mettent en valeur différents domaines scientifiques (physique, médecine, par exemple). Ils sont remis lors d’une cérémonie à Stockholm, à l’exception du prix Nobel de la paix, qui  est décerné  à Oslo, en Norvège.

  

Le palais royal http://www.flickr.com/photos/50879678@N03/7250061514/ - © Bernard Blanc
Le palais royal
http://www.flickr.com/photos/50879678@N03/7250061514/ – © Bernard Blanc

Le palais Royal, comme son nom l’indique, est le lieu où vit le roi de Suède, actuellement Carl XVI Gustaf, de la dynastie des Bernadotte. Evidemment, son patronyme ne sonne pas très suédois. Et pour cause : la maison royale des Bernadotte n’est pas d’origine scandinave mais française, du Béarn et de Pau plus précisément ! Jean-Baptiste Bernadotte, né en 1763 dans la capitale du Béarn, a été un général puis un maréchal dévoué de Napoléon Ier.  En 1810, il participe à l’élection du prince-héritier de Suède, qu’il remporte. Il se fait donc adopter par le roi Charles XIII, et à sa mort, il monte sur le trône sous le nom de Charles XIV. Ce sont toujours ses descendants qui règnent en Suède. Cependant, le roi n’a aujourd’hui qu’un rôle symbolique, et n’a plus vraiment d’utilité politique effective, si ce n’est d’assurer la cohésion nationale et de représenter la Suède.

 

Thibaut Lafargue

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *