Le dessin du mois #2

Le coronavirus (COVID-19) est un virus d’origine animale qui a émergé à Wuhan à l’est de la Chine en décembre dernier. Sa transmission s’est avérée rapide et il est déjà répandu dans de nombreux pays.

Cette épidémie a déclenché dans une grande partie du monde une vague de peur et de paranoïa hypocondriaques. Le portrait alarmant dressé par médias du virus catégorisé comme « chinois » a nourri ce mouvement de panique, malheureusement rejoint par une vague de racisme, dont ont été et sont victimes de nombreuses personnes asiatiques.

Alors, est-ce que les mesures importantes déployées par le gouvernement chinois et l’OMS pour endiguer l’épidémie sont-elles bien justifiées ?

Oui, le COVID-19 est un virus dont on ne sait pas encore tout et il est raisonnable de tenter d’enrayer sa propagation. Cependant, si ces mesures semblent drastiques, elles ne doivent pas pour autant nous plonger dans un état de panique. Certains chiffres sont même plutôt rassurants : le taux de mortalité du virus, par exemple, ne s’élève qu’à 2%. De plus, d’après l’OMS, la plupart (environ 80%) des personnes atteintes guérissent sans avoir besoin de soins particuliers.

En clair, même si la vitesse et l’étendue de la propagation du virus peuvent être inquiétantes, il reste très important de prendre du recul par rapport aux médias afin de ne pas réagir excessivement. Enfin, respecter les règles élémentaires d’hygiène et les consignes du ministère de la santé en cas d’épidémie reste aujourd’hui le meilleur moyen de se protéger du virus.

Clémence Deutsch