Les latinistes à Saint-Bertrand-de-Comminges

Les élèves latinistes de seconde du lycée Théophile-Gautier ont effectué une sortie à Saint-Bertrand-de-Comminges, encadrés par Mme Lancrenon, professeur de latin, et M. Bounet, professeur d’histoire anglaise de la classe européenne.

Ils se sont rendus en car au musée d’archéologie de la ville de Saint-Bertrand-de-Comminges, Lugdunum Convenarum en latin ( de Lug, le « dieu de la lumière » et dunum, « la colline », les Convènes peuplant le Comminges).

Dans ce musée, ils ont pu observer des restes de statues romaines, notamment le fameux trophée augustéen, ainsi que des maquettes recomposant la ville gallo-romaine.

Ils ont ensuite gagné la ville basse du marché, du forum et des thermes de la ville de Valcabrère.

Pendant la visite de ces vestiges, ils ont rencontré un bouc qui les a guidés tout le long de leur trajet pédestre jusqu’au restaurant.

Lors de son arrivée au restaurant, le groupe a été accueilli par Hélène et Renzo, les propriétaires des lieux. Après lui avoir expliqué leur travail de recherche sur la gastronomie romaine, ils lui ont fait découvrir cette cuisine raffinée, épicée et variée :

Entrée :

– moules au moretum assaisonnées au garum: moules, julienne de poireau au vinaigre, miel, persil, coriandre, deux menthes.

Plat :

viande blanche  accompagnée d’une sauce aux dattes et aux oignons, de pignons pilés, de grains de moutarde;

lentilles au vinaigre et au miel relevées de deux menthes poivrées, de poivre et de garum.

Dégustation :

fleur de Bourrache  au goût d’huître;

–  Gaillac miellé, vinaigré, chauffé, poivré avec des épices, fermenté avec des noyaux de datte. Au fur et à mesure de la dégustation,  le vinaigre dominait progressivement le goût du vin.

Dessert :

patina de poire assaisonnée au cumin (permettant de mieux digérer), au poivre;

apothermum, compotée de  semoule, d’amandes pilées et de raisin de Corinthe.

La visite s’est poursuivie dans la basilique Saint-Just-de-Valcabrère : les élèves ont pu observer les remplois d’époque gallo-romaine qui ont servi à l’édification du monument.

Dans  la cathédrale Sainte-Marie qui domine la vallée, ils ont admiré l’orgue monumental et le jubé renaissant, le cloître et les jardins qui accueillaient les  pèlerins en route pour Compostelle.

Cette journée culturelle, instructive, riche en émotions ( qui n’a jamais été chargé par un bouc ne peut comprendre ce qu’ils ont vécu…),  a permis de créer  de la  cohésion au sein du groupe des latinistes.

                                                                                Julie Faucher & Thomas Bondon