Les maths font leur show : le congrès maths en jeans

Tout à fait sains d’esprit, douze élèves de seconde du lycée, ont consacré  un weekend aux… mathématiques ! C’était les 5, 6 et 7 Avril à Toulouse, sur le site de l’université Paul-Sabatier, lors du 24ème congrès de l’association MATh.en.JEANS, occasion donnée chaque année à tous les élèves de France ayant participé à un atelier MATh.en.JEANS dans leur établissement de présenter les résultats de leurs recherches sur un sujet proposé par un chercheur de l’université(Voir ThéoNet 6, novembre-décembre 2012). Les élèves tiennent un stand au nom de leur établissement et y exposent les travaux de l’année sous forme d’affiches, répondant aux questions des visiteurs.

© Christophe Abadie
On se bouscule devant le stand de Théo !
© Christophe Abadie

Ces moments d’échange et de discussion avec le public, ont donné beaucoup d’importance aux  résultats obtenus par le travail des élèves en atelier durant l’année scolaire, aussi modestes soient-ils, ainsi qu’aux efforts faits pour les démontrer.  

 Le congrès a proposé par ailleurs un programme très riche, avec de nombreuses animations : 

    – des exposés d’élèves dans les amphithéâtres de l’université ;

    – trois conférences de chercheurs mettant en lumière la présence et l’utilité des mathématiques dans de nombreux domaines parfois insoupçonnés comme la poésie arabe ou la musique ;

    – des ateliers de jeux où l’on pouvait exercer ses capacités à mener un raisonnement logique et à développer des stratégies gagnantes :

    – des démonstrations de figures de jonglage ou de tours de magie gérés par des formules mathématiques ;

Le groupe de Théo   © Christophe Abadie
Le groupe de Théo
© Christophe Abadie

    – deux spectacles humoristiques : « Elle est mathophile ! » de la Compagnie des Ondes,  « Basic Einstein » de Damien Jayat, et un concert  rock du groupe « Arcane » ;

    – la visite en exclusivité de la Cité de l’espace avec projections en 3D ou planétarium.

Les élèves n’ont pu que s’enrichir d’un tel événement, qui avait pour vocation de montrer qu’on peut faire des mathématiques sérieuses avec une approche ludique : mais non, les maths ne sont pas une discipline obscure, éloignée du réel et du monde moderne et réservée à des spécialistes non moins obscurs !

Une expérience à reconduire.

 

Les professeurs de l’atelier Maths en jeans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *