Monsieur le Prof

Qui a dit que les élèves seraient les seuls à pouvoir se moquer des professeurs et non pas le contraire ? Depuis cinq ans, un professeur d’anglais qui se présente sous le nom de William Lafleur, enseignant en banlieue parisienne, a décidé de partager tous les jours sa vie de pédagogue «  Éthique et Responsable » sur les réseaux sociaux. Sans pitié, plein d’humour, de dérision et d’esprit critique, il se lâche sur les perles qu’il peut rencontrer avec ses élèves ou bien dans sa vie de prof. Tout le monde en prend pour son grade avec Monsieur le Prof : les élèves (bosseurs ou non), les parents, les inspecteurs et même l’Éducation Nationale !

Tweet Copies Corrigées ©Monsieur Prof

Le 24 août 2016, il sort un livre éponyme, où il décrit le contenu de ses journées sous la forme d’un agenda fictif. Il y publie des fausses circulaires ministérielles sur le langage des jeunes d’aujourd’hui (pour « faciliter le dialogue »), ou alors des copies d’élèves totalement folles !

On peut voir à la fin du livre un (faux) rapport d’inspecteur, que ce dernier aurait confisqué pour le faire passer dans toutes les ESPE de France (Écoles Supérieures du professorat et de l’enseignement) afin de montrer aux futurs profs ce qu’ils ne doivent pas faire  !

Copie Elève ©Monsieur Prof

Très actif sur les réseaux sociaux comme Twitter, où il est suivi par plus de 320 000 personnes ou Facebook, il a lancé plusieurs initiatives : son livre en 2016, ou bien très récemment, le projet d’appréciations en forme de stickers ! En effet, on y trouve des «  TB : Tro Bogoss » , des «  #PrayForYourBac » ou encore des « Tu pourrais faire chroniqueur chez Hanouna » (véridique !). Ils ont rencontré un véritable succès sur Ulule et devraient rapidement se retrouver sur certaines copies.

Stickers ©Monsieur Prof

Avec un ton cynique, un humour acerbe et une vision critique sur son environnement, Monsieur Le Prof, majoritairement suivi par des adolescents sur les réseaux sociaux, donne une vision assez réaliste de la vie d’enseignant (à quoi ces derniers peuvent être confrontés, la difficulté de leur métier… ) ce qui pourrait aussi implicitement pousser ses « followers » à adopter une démarche différente face à leurs professeurs, maintenant qu’ils connaissent l’envers du décor !

Athys Doumerc