Vers l’apprentissage de la diplomatie

Prenez 55 élèves du lycée Théophile-Gautier et de « l’Europa School UK » près d’Oxford, réunissez-les pour une intense séance de travail et d’échanges sur les questions les plus brûlantes qui agitent la planète et ajoutez une bonne dose d’enthousiasme. Voilà la recette qui va permettre à nos jeunes de participer à « Toumun », première conférence internationale de simulation des Nations Unies organisée jeudi 17 et vendredi 18 janvier à Tournefeuille. Pendant deux jours, ils vont débattre de questions aussi complexes que le devenir des réfugiés climatiques, l’impact des plastiques sur la pollution des océans et, on l’espère, proposer des solutions qui pousseront nos dirigeants à agir. Nos lycéens représenteront chacun un pays dont ils défendront les positions avec acharnement mais dans le respect des règles diplomatiques des Nations Unies… et en anglais.

« Participer à une conférence de Model United Nations est une opportunité formidable pour nos élèves de s’ouvrir au monde qui les entoure. C’est aussi une rencontre entre jeunes venus d’horizons différents qui apprennent à se connaître et à débattre non pas les uns contre les autres mais ensemble pour arriver à un consensus, explique Sandrine Philippot-Gasc, professeur à l’ESUK ». Pour Nicolas Bounet, professeur en section européenne au lycée Théophile-Gautier c’est un « projet qui rassemble tout ce qui fait l’originalité de cet enseignement : la découverte d’autres cultures, le travail en anglais, l’apprentissage du débat et de l’art oratoire : ceux qui tiennent le rôle d’ambassadeurs devront faire un discours en séance plénière. Et au-delà de ça, c’est une véritable expérience de vie ! ».

Ils seront donc 110 élèves à se retrouver au lycée Françoise de Tournefeuille. Ils ne changeront peut-être pas le monde mais ils en reviendront changés.

L’équipe de ThéoNet