Nous sommes tous tunisiens !

Un attentat meurtrier a touché le cœur de Tunis ce mercredi 18 mars. Soixante-quatre victimes seraient à déplorer dont vingt et un morts de nationalités différentes. En effet, étaient présents ce jour-là des ressortissants polonais, italiens, allemands, espagnols ainsi que des Français. Ces touristes européens étaient particulièrement visés, ce qui rappelle les attentats de Paris, Bruxelles et Copenhague.  De plus, cet acte n’est pas anodin car le tourisme est l’une des principales sources de revenus de la Tunisie.

Museo Nacional del Bardo©José Souto - https://www.flickr.com/photos/ppsouto/6695041129
Museo Nacional del Bardo©José Souto – https://www.flickr.com/photos/ppsouto/6695041129

Alors que les touristes descendaient de leur autocar cinq terroristes armés de kalachnikovs ont fait irruption avant d’ouvrir le feu. Les voyageurs, poursuivis par ces hommes armés, se sont alors réfugiés dans le musée Bardo. Cette fusillade sanglante a pris fin, trois heures plus tard, après l’intervention des forces de l’ordre tunisiennes tuant deux terroristes.

IMG_8977©Amine GHRABI - https://www.flickr.com/photos/nystagmus/6910716861
IMG_8977©Amine GHRABI – https://www.flickr.com/photos/nystagmus/6910716861

Lors du printemps arabe la Tunisie, par son combat, a démontré une soif de liberté et de démocratie. Cet attentat met à mal la lutte quotidienne des citoyens tunisiens. La communauté internationale est à nouveau partagée entre effroi et incompréhension.

Guillaume Cassou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *