Patricia Parry, Sur un lit de fleurs blanches

Sur un lit de fleurs blanches

Patricia Parry
2012

Résumé :

Paris, 1885. La magnifique Clara Saint-James, fameuse courtisane, vient de perdre son protecteur, le vieux comte de la Paillerie. Ce dernier lui laisse un hôtel particulier, un cocher anglais et une élégante victoria [une voiture à cheval découverte]. Ainsi qu’une mystérieuse dernière requête : remettre cent mille francs au jeune docteur Victor Dupuy, pauvre, mais surtout métis, chose rare et mal vue à Paris…
Qui est ce Victor? Pourquoi le comte s’est-il intéressé à lui ? Clara aimerait bien en savoir plus, mais avant qu’elle n’en ait le temps, elle tombe, au cimetière du Père Lachaise, sur le cadavre d’un jeune garçon d’une dizaine d’années, saigné à blanc. Quand son propre groom, Norbert, est retrouvé mort, elle se met en chasse de ce saigneur d’enfants, accompagnée de son nouveau docteur et du grand frère du groom, Jules. S’ouvrira alors devant eux le Paris sous-terrain, celui de toutes les fantasmagories, des superstitions et des remèdes de grand-mère…

© Éditions du Masque - http://www.lemasque.com/livre-sur-un-lit-de-fleurs-blanches-pra-2012-patricia-parry-429764
© Éditions du Masque – http://www.lemasque.com/livre-sur-un-lit-de-fleurs-blanches-pra-2012-patricia-parry-429764

Mon avis :

Le Paris de la fin du XIXème siècle est un cadre remarquable : on y croise des journalistes en mal d’exclusivités, des aristocrates vaniteux, des nouveaux riches qui s’en sortent à la force de leurs bras…
Écrit simplement, animé par des personnages réalistes et profonds, ce livre plaira aux amateurs de romans policiers et de tableaux historiques.
Moi, j’ai adoré le personnage de Victor, un scientifique avant l’heure, les pieds sur terre et le cœur sur la main, obligé de faire face au racisme et à l’ignorance de la société parisienne. L’univers des feuilles de choux publiant des feuilletons page par page m’a beaucoup plu aussi : quand on a l’ambition de devenir journaliste, savoir d’où vient sa passion est la moindre des choses !

Raphaëlle Senna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *