Pôle santé : témoignages

La dernière semaine de janvier, quelques anciens élèves du lycée sont venus présenter les filières dans lesquelles ils étaient engagés à nos lycéens de première et terminale intéressés.

Jeudi 27 janvier, deux étudiants, Florian Mansieux et Simon Langlade, aujourd’hui en 2e année à l’ENIT et Lou Ann Reix, une ancienne élève en L2 de sciences de la vie à Toulouse ont relaté leurs expériences, leurs stages et ont parlé de l’organisation des cours, des TP ou des évaluations en fac et dans une préparation intégrée en école d’ingénieurs. Lou, notre ancienne théophilienne en sciences de la vie, fait également partie du groupe de TD préparant le concours d’entrée aux écoles vétérinaires grâce à la fac, elle a donc pu également aborder cette filière avec nos élèves à l’écoute.

Juste après , c’est un de nos ex-théophiliens, Julien Dubarry, qui a « inauguré » la réforme des études de santé et prépare l’accession en école de kinésithérapie, en passant par la filière STAPS (campus de Rodez), qui est là aussi venu présenter les enseignements suivis, le type d’examens et les modalités d’accession ensuite à la filière kiné.

Le lendemain, vendredi 28, M. Platel, directeur de la licence de physique de Tarbes, accompagné d’une ancienne élève en L1, Leïlou Levard, est venu présenter les études universitaires en général et la licence PCAME de Tarbes,  menée en coopération entre les campus de Pau et Toulouse ainsi que ses particularités (petits effectifs, TP d’astronomie ou de météorologie réalisés sur site de recherche comme au Pic du midi ou au centre de recherche atmosphérique à Campistrous).

Enfin, deux lycéennes de terminale de l’année dernière, Eléa Canerot et Clarisse Coiret, ont évoqué leur début d’année dans la classe préparatoire intégrée de l’INSA qui débouchera pour elles sur l’intégration dans l’école sup’ENR sur les énergies renouvelables, basée à Perpignan. Là aussi, le nombre d’heures hebdomadaires, le travail à fournir, les différences avec le lycée et le rythme lycéen ont pu être abordés.

Ainsi à travers ces différents témoignages, nos Théophiliens ont pu avoir un premier aperçu du supérieur et des ressentis de ceux qui sont passés avant eux. De nombreuses questions ont pu être posées, des coordonnées échangées pour pouvoir rester en contact. Comme tous les ans, ces échanges ont été riches pour les lycéens et agréables pour les étudiants qui sont généralement heureux de revenir à Théo en « anciens ».

Avec l’intervention d’un de nos anciens élèves passé par la classe prépa de  Bellevue, aujourd’hui en école d’ingénieurs, et les anciennes théophiliennes, aujourd’hui membres du tutorat toulousain en fac de médecine qui sont intervenues en novembre, le panel des formations universitaires présentées à nos lycéens scientifiques aura encore été complet cette année !

Caroline Ecorchon