Post-BAC : PACES

Lucie Mariette et Flavie Abadie, respectivement étudiantes en 2ème année de pharmacie et de médecine, sont venues au mois de décembre partager leur expérience de la PACES à Toulouse auprès des élèves de première et de terminale intéressés.

ThéoNet : Qu’est-ce que la PACES ?

La PACES est la Première Année Commune aux Études de Santé : médecine, pharmacie, odontologie (dentiste), kiné et sage femme. Cette première année peut être doublée mais il est impossible de la tripler, ou uniquement dans des cas très exceptionnels.

ThéoNet : Comment s’y inscrire ?

Il suffit de s’y inscrire via le site « Admission Post bac » et d’avoir son bac.

En ce qui concerne la PACES de Toulouse, l’inscription est centralisée au niveau de l’Université Paul Sabatier, puis un tirage au sort répartit les étudiants dans une des trois facs (Rangueil, Purpan, Maraîchers), sans possibilité de changer de faculté une fois l’affectation établie. Il y a environ 900 étudiants par fac.

ThéoNet : Comment se déroule l’année de PACES ?

Elle se découpe en deux quadrimestres finalisés par deux concours (un en janvier et l’autre en mai). Chaque quadrimestre est indépendant l’un de l’autre et le classement définitif est établi en fonction de la moyenne aux deux concours.

Les cours ont lieu par demi-journée : 4h de cours par jour dans des amphithéâtres comprenant entre 400 et 500 étudiants.

Il y a en plus des TD obligatoires, 2 à 4 séances d’1h30 par semaine. Les étudiants y sont par petits groupes et peuvent poser des questions aux chargés de TD, en espérant qu’ils acceptent d’y répondre.

ThéoNet : Quel est le programme ?

1er quadrimestre :

UE 1 : Chimie, Génome, Biochimie ; UE2  : Biologie cellulaire, Histologie, Embryologie, Biologie du développement et de la reproduction (matière de « par cœur ») ; UE3 : Physique ; UE4 : Biostatistiques (pas les maths du lycée, hélas !).

2ème quadrimestre :

UE3 bis : Physiologie ; UE 5 : Anatomie ; UE6 : Médicament ; UE7 : Santé publique, Santé société humanité ; UE 8 : Recherche (expériences), Spécialité d’anatomie en fonction de la spécialité choisie.

ThéoNet : Comment se déroule le concours ?

Le concours est un examen par QCM : + 0,2 si la réponse est bonne, -0,2 si elle est mauvaise et 0 si vous ne répondez pas. Un conseil : ne répondez pas quand vous ne savez pas !

Seule l’épreuve de l’UE7 (SHS) n’est pas un QCM : il faut transcrire un texte de 1 000 mots en un résumé de 100 mots à 5 mots près.

Le numérus Clausus à Toulouse est très faible : il est d’environ 240 en médecine, 75 en dentaire, 138 en pharmacie, 27 en sage femme et 60 en kiné, sur une moyenne de 2 700 étudiants.

ThéoNet : Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiants de la PACES?

Il s’agit d’une année stressante mais il faut garder une bonne hygiène de vie en continuant à bien manger et dormir (minimum 7 à 8 heures de sommeil). Il s’agit, en effet, d’une course d’endurance et non d’un sprint. Motivation, sérieux et hygiène de vie sont les mots d’or.

ThéoNet : Faut-il prendre une prépa parce qu’on dit que, sans, c’est impossible de réussir?

Il faut savoir qu’il existe un système de Tutorat particulièrement développé à Toulouse : le Tutorat Associatif Toulousain (TAT).

C’est une association reconnue d’intérêt général depuis 2005, gérée entièrement par des bénévoles (des 2/3/4èmes années des différentes filières) dans le but de rétablir l’égalité des chances et de promouvoir la solidarité étudiante.

Le TAT propose des services gratuits, contrairement aux prépas, et encadrés par des élèves entièrement à votre disposition qui ont vécu ce que vous allez endurer. Parmi ces services, on trouve la tut’ rentrée (rentrée avant la rentrée officielle pour se remettre dans le bain et faire le début du programme), les colles (contrôles hebdomadaires qui permettent de se classer mais qui ne comptent pas pour le concours), des permanences (pour répondre à vos questions) ainsi que des polycopiés avec des fiches de cours et des annales. Vous pouvez également avoir un tuteur personnalisé (un 2ème année qui pourra vous donner ses cours et répondre à toutes vos questions) et vous rendre sur le site www.tutoweb.org

ThéoNet : Alors Tutorat ou Prépa ?

Lucie et Flavie n’ont pas le même avis sur la question :

Lucie : « J’ai pris la prépa en tant que doublante, et pour moi, c’est indispensable. Cela m’a aidée pour m’organiser et m’a rassurée car je me suis sentie encadrée. »

Flavie : « Je n’ai pas pris de prépa car tout d’abord, ça coûte très cher, puis je trouve que c’est une perte de temps. En effet quand vous êtes à la prépa, vous n’êtes pas en train d’apprendre vos cours mais on vous refait le cours que vous avez déjà eu en amphi. Mes amis qui ont pris la prépa en primant le regrettent. Je conseille vivement le tutorat, notamment les colles et les permanences. Après chacun fait comme il le sent, en fonction de son organisation, de son autonomie et de son stress. Mais sachez que vous pouvez très bien réussir sans prépa et même en primant !  »

ThéoNet : Que se passe-t-il une fois qu’on a obtenu le concours de la PACES ?

De très longues études vous attendent : 9 ans minimum en médecine, au moins 6 ans en pharmacie, mais cela devient de plus en plus concret et intéressant.

En médecine, par exemple, dès la 2ème année, vous avez des stages à l’hôpital où vous pouvez faire des prises de sang, des électrocardiogrammes et assister à des opérations.

Et puis, vous retrouvez votre vie sociale et votre temps libre !  Courage, force et honneur chers théophiliens, la PACES, c’est dur mais c’est un an ou deux à tenir, et dans une vie ce n’est rien !

Flavie Abadie & Hélène Lafitte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *