Sortie des élèves de MPS au Pic du Midi

Pour clôturer l’année, les 80 élèves de seconde qui suivent l’enseignement d’exploration « Méthodes et Pratiques Scientifiques » sont allés visiter les installations scientifiques du Pic du Midi de Bigorre. Le jour de la visite avait été prévu de longue date pour correspondre avec une journée de maintenance du grand télescope Bernard-Lyot, que nous avons ainsi pu visiter.

La montée au Pic du Midi - © Sophie Sadoue
La montée au Pic du Midi – © Sophie Sadou

la montée en téléphériqueCe grand télescope (miroir de 2 mètres) est situé dans la grande coupole visible depuis Tarbes. Equipé du NARVAL, un spectropolarimètre stellaire, il permet d’étudier les étoiles, leurs champs magnétiques, et l’influence de ces champs magnétiques sur la vie des étoiles et des planètes qui les entourent. Toutes les installations sont thermostatées à la température extérieure (- 3 °C lors de notre visite) pour qu’il n’y ait pas de givre ou de condensation sur les miroirs et les lentilles, ce qui empêcherait les observations.

Le télescope Bernard Lyot - © Sophie Sadoue
Le télescope Bernard Lyot – © Sophie Sadou

La lunette Jean-Rösch (située dans une coupole tourelle, ressemblant à la tourelle d’un char militaire) permet d’étudier la surface du Soleil, composée de milliards de granules en perpétuelle évolution (la taille moyenne d’un granule est celle de la France). Cette lunette de 50 cm de diamètre est équipée d’un spectrographe (appareil qui, en étudiant la lumière venant des étoiles, permet d’en estimer la température et de connaître les éléments chimiques qui la composent).

Les granules de la surface du soleil - © Sophie Sadoue
Les granules de la surface du soleil – © Sophie Sadou

Le coronographe dont le principe sommaire est d’occulter la partie « ronde » très éblouissante du soleil, comme lors d’une éclipse totale, permet d’observer la couronne solaire, les protubérances (éruptions solaires), phénomènes qui peuvent avoir des effets sur Terre, notamment affecter les télécommunications.

Le coronographe - © Sophie Sadoue
Le coronographe – © Sophie Sadou

Nous avons pu visiter toutes ces installations, ainsi que le musée qui retrace la naissance de ce haut lieu de l’observation céleste, guidés par des scientifiques passionnés, qui ont su nous rendre accessible ce monde de l’astronomie.

Visite guidée du musée du Pic du Midi - © Sophie Sadoue
Visite guidée du musée du Pic du Midi – © Sophie Sadou

Le temps n’était pas de la partie, ce vendredi 25 avril 2014 — les conditions météorologiques ne se commandent pas — mais nous avons ainsi pu voir ce  « vaisseau des étoiles » dans des conditions hivernales. Après quoi, tout le monde a pu redescendre en téléphérique pour profiter des vacances qui commençaient…

Terrasse de l'observatoire du Pic du Midi - © Sophie Sadoue
Terrasse de l’observatoire du Pic du Midi – © Sophie Sadou

Sophie Sadou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *