Souriez, c’est vendredi !

Cette année, notre traditionnel article du 1er avril nous aura donné l’occasion de bien rire !

Il faut dire que la diffusion, dans tous les haut-parleurs du lycée, du fou rire de M. Cazcarra et de M. Lascassies en guise de sonnerie de 10h00 en a surpris et fait rire plus d’un !

Les élèves passant au CDI et que nous avons interrogés sur l’idée d’instaurer des séances de rigolothérapie, ont également été plutôt séduits par cette idée. Certains se sont même laissés aller à des éclats de rires en écoutant les audios et en visionnant les vidéos de notre article. Tous ont reconnu que cela fait beaucoup de bien de se laisser ainsi aller à un fou rire !

En effet, comme nous le confiait notre infirmière Francine De Prada, rire est bon pour notre santé. En voici ses multiples bienfaits !

  • Sur le plan physiologique, le rire stimule le système immunitaire grâce à une production d’anti-inflammatoires naturels. Il fait baisser les hormones de stress et engendre une baisse de la tension artérielle ainsi qu’une détente musculaire.
  • Rire déclenche une chimie joyeuse dans notre organisme avec la libération d’endorphine, de dopamine, de sérotonine pour un meilleur sommeil. 
  • Il joue un rôle important sur la respiration. Nos échanges gazeux sont multipliés par trois. Une minute de rire équivaudrait à 10 minutes de jogging.
  • Faire des « pauses rire » nous permet de nous aérer et de nous remettre à notre travail de façon plus concentrée. Rire stimule en effet notre attention et nos capacités intellectuelles. D’ailleurs aujourd’hui, l’un des critères de recrutement de cadres supérieurs des grandes entreprises américaines est le sens de l’humour (un cadre charismatique, créatif, sachant dédramatiser, sera plus productif).
  • Le rire a un rôle sur nos interactions sociales (il est contagieux). Plus on rit, plus on aime rire et plus on développe notre côté espiègle. Homo ludens : l’homme est fait pour jouer et jouer contribue à accroître nos relations sociales.

Enfin, il joue un rôle de catharsis. Il nous permet de nous décharger de nos émotions, d’évacuer le trop-plein de tension. Une pause rire dans la journée vous procurera un moment de réel bien-être.

Et donc malgré le fait que des séances de rigolothérapie ne seront sans doute pas organisées dans notre lycée à la rentrée, nous vous invitons à sourire et à rire le plus souvent possible, en commençant tout de suite car, comme le dit si bien la chroniqueuse musique de France inter Rébécca Manzoni : « Souriez, c’est vendredi ! »

L’équipe de ThéoNet