Tel père, tel fils !

Tel père, tel fils est un film dramatique japonais réalisé par Hirokazu Kore-eda, sorti en 2013 et présenté officiellement au festival de Cannes la même année, où il a obtenu le prix du jury. Le titre original,そして父になる, se lit Soshite chichi ni naru et l’affiche est tirée d’une scène du film.

Ce film retrace une situation familiale étonnante : un architecte et sa femme apprennent que leur fils de six ans a été interverti avec un autre à la naissance. L’hôpital leur fait rencontrer les parents de leur enfant biologique qui sont d’un milieu plus modeste. Les familles décident peu à peu de s’échanger les enfants, ce qui leur pose de nombreux problèmes et remet en cause leurs idées reçues. A partir de quel moment un père devient-il réellement père ? C’est une question que l’auteur s’est beaucoup posée au cours de sa vie, vis-à-vis de sa fille. Dans ce film il ne répond pas à cette question, il la présente aux spectateurs, les laissant réfléchir et se faire un avis personnel.

Les personnages expriment un lien familial très fort chez les Nonomya avec un schéma patriarcal qui fait référence au film Parasite. Le personnage principal Keita est inspiré du film Les 400 coups. Le petit garçon qui l’interprète découvrait les scènes chaque jour. Les deux pères sont joués par un écrivain et un chanteur populaire, tandis que les mères sont interprétées par des actrices.

Angèle Cornillon