The Mortal Instrument : La Cité des Ténèbres

Fiche technique :

De : Harald Zwart  (Karaté Kid, La Panthère Rose 2, …)

Avec : Lily Collins (Blanche-Neige, Identité Secrète, 90210 …), Jamie Campbell Bower (Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street ; Twilight- Chapitre 2 : Tentation ; Harry Potter et les Reliques de la Mort, parties 1 et 2, …), Robert Sheehan ( Song for a Raggy Boy, Ghostwood Summer of the Fying Saucer,…), Jonathan Rhys Meyers ( Match Point, Joue-la comme Beckham, The Tudors…)

Genre : Fantastique, Action, Aventure

Durée : 2h10

Date de sortie : le 16 octobre 2013

© UGC Distribution
© UGC Distribution

Synopsis :

Clary, 15 ans, vit avec une mère plutôt protectrice dans un petit appartement à New York. Son temps libre se partage entre son meilleur ami Simon et sa passion : le dessin. Mais ce soir-là, elle assiste à un meurtre qu’elle est la seule à voir et, plus effrayant encore, le corps disparaît sous ses yeux…Lorsqu’elle revoit l’assassin (Jace ) et  qu’elle commence à griffonner partout un signe mystérieux, elle s’inquiète. Ses craintes se confirment quand sa mère est enlevée et son appartement saccagé ; des forces occultes lui en veulent et pour cause : Clary n’est pas humaine, c’est une Chasseuse d’Ombres (tueuse de démons). Commence alors un long et dangereux périple pour retrouver sa mère. Aidée de ses semblables (dont le mystérieux Jace) et de son fidèle Simon, la jeune fille se fera plus d’ennemis que d’alliés dans ce monde magique mais sombre où le Bien et le Mal s’entremêlent aussi étroitement que l’amour et l’amitié…

Ce que j’aimé :

Tout d’abord la très fidèle reconstitution du livre — parfois méticuleusement suivi phrase à phrase — dont l’atmosphère restitue parfaitement celle de la saga. Ayant aimé la trilogie, j’ai donc naturellement apprécié le film. De plus les acteurs correspondent pour la plupart à la description du livre ( Clary et  sa mère se ressemblent…). Les effets spéciaux sont bien utilisés.

Ce qui m’a déplu :

 Première déception, Jace (personnage principal masculin) : son caractère, ses relations avec les autres ne sont pas pleinement exploités mais c’est le seul (avec Valentin peut-être ) dont le physique et la personnalité diffèrent du livre. Ensuite toute l’intrigue du deuxième opus tombe à l’eau à cause d’une révélation anticipée: il est dit dès le départ que Jace et Clary ne sont pas frère et sœur. Je rajouterais que pour une trilogie comme celle-ci, il est dommage que la bande-son ne comporte pas de thème comme pour Harry Potter ou les autres sagas sans aucune musique instrumentale qui revienne, et que les chansons sélectionnées manquent de personnalité.

 En conclusion je dirais que c’est une remarquable adaptation d’une série à succès mais qui a été traitée individuellement et sans souci des deux autres films à venir.

Lucie Haye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *