Virus L.I.V.3 ou La Mort des Livres – Christian Grenier

Virus L.I.V.3 
ou La Mort des Livres
Christian Grenier
(1998)

Résumé :

Paris, fin du XXIème siècle. Dans une société où la lecture est devenue obligatoire et les livres bon marché , les Zappeurs, ces addicts des technologies et de l’image qui ne jurent que par leurs ordinateurs et le Web, ont trouvé le moyen de contrer la tyrannie des Lettrés : un virus qui efface les pages du livre au fur et à mesure qu’on le lit. Pour mettre la main sur les responsables et sur un antidote, l’Académie décide de confier la mission à Allis, une jeune écrivaine favorable aux technologies et capable de s’adapter au monde des Zappeurs.

© Éditions Livre de >Poche Jeunesse - http://www.livredepochejeunesse.com/Virus-L-I-V-3-ou-La-mort-des#.U1uvw_l_srV
© Éditions Livre de >Poche Jeunesse – http://www.livredepochejeunesse.com/Virus-L-I-V-3-ou-La-mort-des#.U1uvw_l_srV

Mon avis :

J’avais lu ce livre des années auparavant et, en le relisant,  je me rends compte que je suis passée à côté de beaucoup de thèmes qui me semblent, aujourd’hui, importants. 
En effet, le roman pose la question d’une cohabitation entre la lecture et les images, sujet d’actualité dans notre nouvelle société de l’image, où l’on dit que les jeunes ne lisent plus (ce qui n’est pas tout à fait vrai : ils lisent beaucoup moins, c’est tout). 
De plus, c’est écrit à la première personne (le « je », pour ceux qui ont la flemme de se rappeler leur cours de grammaire), de manière simple, mais efficace : on vit, on tremble avec Allis, au fur et à mesure qu’on découvre l’ampleur de la catastrophe ; donc abordable pour tout lecteur. 
Enfin, les dernières lignes du roman font réfléchir sur l’existence du personnage : n’est-il vraiment qu’une création, un être fictif qui ne peut pas exister, ou le lecteur lui permet-il justement d’exister quand il se plonge dans son histoire ? Et nous, êtres humains, qui lisons ces livres, sommes-nous sûrs de ne pas être non plus la création d’un auteur? « Peut-être es-tu le héros d’une autre histoire, la tienne, qu’un lecteur lit dans un monde plus réel que le tien », nous glisse Allis en terminant de raconter la sienne…
Et si vraiment vous aimez ce sujet, retournez donc voir Matrix!
En bref, un roman que je vous conseille fortement, surtout si, comme les Zappeurs, vous ne vous êtes plus plongés dans un roman depuis un bon bout de temps.

Raphaëlle Senna

2 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *