ZooLogik

L’équipe de ThéoNet a eu le plaisir de recevoir les membres de ZooLogik. Ce groupe de rap tarbais se compose de Florian alias Flox et Damien alias Kitou , les deux rappeurs auteurs des textes et du Dj Thomas alias Dj MRC qui est aussi beatmaker (compositeur de morceaux instrumentaux).

Ils ont répondu à toutes nos questions avec beaucoup de gentillesse et d’humour.

• Comment le groupe s’est-il créé ?

C’est sur Tarbes et plus précisément au Pub « Le Celtic », à quelques rues de notre lycée, que les deux Mc’s se sont connus. Tout deux assistaient à un concert d’Hippocampe Fou, « rappeur aquatique » français . Après avoir fait un ou deux freestyles avec Hippocampe Fou lors de ce concert, ils se sont revus et ont décidé de former un groupe de hip hop. Rejoints par deux autres Mc’s, ils produisent à quatre un premier Digital Album intitulé « Besoin d’humanité ». Mais ces quatre jeunes se sont séparés : Kitou et Flox sont désormais les deux seuls paroliers de ZooLogik.

Les deux rappeurs du groupe tarbais nous expliquent que tout bon crew se doit d’avoir un Dj pour pouvoir faire des show ou même quelques productions. Ils rencontrent Dj MRC, beatmaker lui aussi bigourdan, qui anime des battle de dance et mixe régulièrement dans le coin. Ils décident de travailler ensemble et depuis septembre 2017, ces trois jeunes créateurs se retrouvent chaque semaine dans la salle de concert de la Gespe pour répéter et mettre en place un show avec toutes les installations (lumières, mises en scène….) qui vont avec.

• Pourquoi ce nom ZooLogik ?

Leur nom de groupe ZooLogik est parti d’un « délire » lors d’une soirée entre amis. « Le but était de montrer que nous ne sommes après tout que des animaux avec plus ou moins de conscience. Nous voulions faire entendre que nous ne sommes pas plus évolués dans notre jungle urbaine que certains animaux dans la leur, d’où également « le lac des singes », le titre d’une de nos premières compositions. » nous explique Damien.

• Pourquoi ce style de musique et quelles sont vos influences musicales ?

C’est le travail autour de l’écriture qui a incité ces deux tarbais à se diriger vers le rap. Depuis leur adolescence, ils baignent dans cette culture hip-hop qui repose sur ces cinq piliers : le rap, la danse, le djing, le graffiti et le beatbox. D’abord essentiellement centrés sur le rap américain avec Wu-Tang Clan par exemple, leurs goûts musicaux se sont par la suite tournés vers d’autres cultures et d’autres sons comme le rap français avec IAM mais aussi le rap espagnol.

• Nous avons remarqué que vos textes étaient plutôt engagés. Quel est le message que vous voulez transmettre ?

La fonction principale du rap est de faire passer des messages aussi politiques que sociaux. Mais une musique doit aussi avant tout faire passer des émotions. C’est pourquoi, les trois tarbais nous expliquent que leur volonté est de transmettre un message «universaliste », d’unité, de paix.  Avec leur musique, ils veulent rassembler des gens de n’importe quel milieu. Leur objectif n’est pas de faire que des textes et du rap «conscient». « Les textes plus légers nous intéressent aussi beaucoup. Nous deviendrions fous si nous n’écrivions que des textes pour critiquer la société. » nous explique Florian en rigolant.

• Comment produisez-vous vos titres et comment les diffusez-vous ?

Le groupe ZooLogik produit ses albums de manière totalement indépendante : Kitou possède chez lui un home-studio. Ils réalisent donc tous les enregistrements (voix, instrumentales) seuls. Les « mix » et le « mastering » sont faits par d’autres professionnels.

Pour diffuser leur musique auprès du public, ils passent par Bandcamp, SoundCloud, Instagram, Youtube et Facebook.

La salle de la Gespe les accompagne et les aide aussi beaucoup. Elle met à leur disposition la salle de concert pour répéter. Des techniciens de la lumière, de la mise en scène… sont également là pour les conseiller et les aider à améliorer leur show.

• Vous vous êtes produits le 30 mars dernier à Billère près de Pau en première partie du groupe de reggae Ryon et vous allez assurer la première partie de Dooz Kawa jeudi 4 octobre à la Gespe à Tarbes, pouvez-vous nous parler de ces concerts ?

Le groupe Ryon est un groupe français de reggae avec qui ils sont amis, au point qu’ils ont même collaboré ensemble sur le titre Assez de l’album Rêver : Youtube – Ryon – Assez feat Zoologik. Mais ce concert à Billère avait aussi une autre particularité qui leur tenait à cœur : il était placé sous le signe du recyclage et plus précisément d’une «Récup’party ». Le concept était d’amener un ou plusieurs appareils électroménagers qui ne fonctionnent plus et en échange la place de concert vous était offerte. Cette idée est un succès ! En effet, Kitou nous explique que chaque année, ils arrivent à récupérer environ 320 kilos d’appareils cassés.

Ensuite, il y a le concert avec Dooz Kawa à Tarbes. C’est encore une fois grâce au soutien de la salle de la Gespe que cet évènement peut avoir lieu. La Gespe leur a en effet offert la possibilité de faire la première partie de Dooz Kawa. Nos rappeurs tarbais ont évidement saisi l’occasion de se produire dans cette salle, devant leur public tarbais.

• Quels sont les projets pour ZooLogik ?

Le groupe aimerait se produire davantage car ils se sont entraînés pour présenter un show. Ils souhaiteraient également pouvoir enregistrer ailleurs que dans leur home-studio afin de produire un album qu’ils pourront mettre en vente à la fin de leurs concerts.

Nous souhaitons donc très bonne chance à ce groupe déterminé à prouver de quoi il est capable ! Leur interview fut un vrai plaisir, ce fut instructif et intéressant et nous souhaitons une très bonne continuation à ZooLogik !

Elisa Campardon, Sarah Perez, Pyrène Saint-Picq