Squid game

Une nouvelle série sud-coréenne, diffusée par Netflix depuis le 17 septembre 2021 fait le buzz à l’échelle mondiale : c’est Squid Game, « Le jeu du calmar » en français. Composée uniquement de 9 épisodes, elle a été visionnée par plus de 117 millions de personnes en moins de deux mois.

Bien que sortie en 2021 sur Netflix, l’histoire de Squid Game existe depuis 2008 ! Mais lorsqu’il y a 13 ans de cela, son créateur Hwang Dong-Hyeo, a essayé de vendre cette histoire sous la forme d’un film, aucun diffuseur, producteur, réalisateur… ne l’a retenue. Proposée en 2021, mais cette fois-ci sous la forme d’une série, ce fut un succès immédiat.

Dans cette série, 456 personnes qui ont besoin d’argent pour payer leurs dettes ou pour des raisons personnelles sont sélectionnées pour participer collectivement à six jeux originellement prévus pour les enfants. Le premier de ces jeux est une version mortelle de « 1,2,3 soleil ». Au fil des épreuves le nombre de candidats diminue et les personnes qui survivront aux six épreuves, remporteront une somme « maudite » qui augmente à chaque fois qu’une personne meurt.

Cette série violente, déconseillée au moins de 16 ans, montre notamment à quel point l’on peut devenir fou pour de l’argent. Au fil des épisodes on s’attache autant aux personnages qu’à l’intrigue.

Le succès de Squid Game confirme le dynamisme de l’industrie sud-coréenne. Ce petit pays asiatique a fait de la culture un de ses piliers et a investi beaucoup d’argent  afin qu’elle rayonne à l’international. L’un des premiers films à succès dans ce pays fut Arirang, réalisé en 1926. Un siècle plus tard, la culture sud-coréenne s’exporte en Europe et dans le monde entier notamment grâce à de grandes entreprises telles que Samsung ou Hyundai, des séries populaires comme Sweet Home ou Goblin, etc., des films comme Parasite, (Palme d’or 2019 du Festival de Cannes) et surtout de l’influence de la K-pop auprès des jeunes générations. Le groupe BTS, ambassadeur de la K-Pop à travers le monde, aux 30 millions d’albums vendus depuis son début en 2013, a en effet propulsé ce pays sur la scène musicale internationale.

Nicolas Fourage